Un sex'pert se presente pour mieux vous guider

Le Who's Who des sex'perts du Web

Je suis l'autre femme

Une femme hors du commun qui nous partage sa vie pour nous aider à mieux comprendre le genre humain et certaines femmes à mieux cerner les hommes

Le portrait de la passion

Si j'étais...

un âge idéal pour faire l'amour ?

L'autre femme

la trentaine. On est assez expérimenté dans la vie, dans son corps et parfois dans les relations pour savoir non seulement ce qu'on préfère, ce qu'on n'aime pas, mais surtout pour assumer ses goûts ou au moins commencer à assumer :)

un lieu exotique où faire l'amour ?

L'autre femme

en haut de la Tour Eiffel ou sur le toit d'une grande tour qui domine une ville, de nuit. C'est idiot, mais cette sensation de n'avoir rien autour, de dominer, de n'être vus que par "les dieux" (et les avions ;)) m'amuse !

un moment de la journée pour faire l'amour ?

L'autre femme

tout le temps. Chaque période à ses avantages. Le matin pour bien commencer la journée et pour le côté naturel, s'offrir au réveil quand on n'est pas à son avantage, quand on sort des rêves. Le midi pour l'envie sur le pouce. L'après-midi pour avoir l'impression qu'il n'y a pas de temps limité, qu'on peut le faire pendant des heures, se prélasser. Le soir et la nuit pour le côté mystérieux, sensuel, masqué, débauche que la nuit cache, on ose tout la nuit...

un sex-toy ?

L'autre femme

du moment qu'il vibre, c'est le principal ;)

un accessoire ?

L'autre femme

une écharpe en satin ou en voile, pour attacher les mains doucement, mais sûrement, ou pour bander les yeux. Indispensable et si polyvalent.

une zone érogène ?

L'autre femme

le pli derrière les genoux... Je n'ai jamais compris pourquoi, mais j'en frissonne quand on l'effleure... Et sinon, honnêtement, le creux des reins.

une position ?

L'autre femme

l'amazone ou Andromaque (selon les livres). Il voit tout. Il peut tout prendre en main (fesses, hanches, seins, épaules, cuisses, tête, lèvres...). Il laisse mes hanches faire, mon bassin le rendre fou. Je le domine et pourtant lui fait confiance. Je peux me cambrer, me pencher sur lui, aller doucement, accélérer... Et je le ressens entièrement !

une action érotique ?

L'autre femme

le regard qui veut dire beaucoup. J'adore jouer, si je veux quelque chose, une caresse, un baiser, jouer, ignorer, mater... Je le fais avec le regard et un homme qui comprend, décrypte ou soutien mon regard est un joueur formidable !

une marque ?

L'autre femme

la lingerie. Aubade ou Chantal Thomass sans hésitation !

un livre osé ?

L'autre femme

bizarrement je lis très peu de romans érotiques, je ne suis pas bonne conseillère de ce côté-là, mais j'aime les livres qui dénoncent, qui osent et qui choquent de ce côté-là. Je dirais donc SNUFF de Chuck Palahniuk et surtout GANG BANG de Frederic Joignot.

une auteure ?

L'autre femme

Virginie Despentes pour sa magie à associer le sombre, l'espoir, le vrai, le cru, la putain, à la rédemption et au fantasme.

un fétichisme ?

L'autre femme

des mains ! Que ca soit les miennes ou celles des hommes que je fréquente, elles sont importantes. Elles doivent me plaire. Je regarde souvent les mains des gens dans le métro aussi...

un site web ?

L'autre femme

celui de sexysoucis, Diane a un vrai don pour répondre aux gens, a insister sur la prudence des relations et du sexe, sans juger, sans honte.
Sinon j'adore les textes de theholyculotte et fatalys !

Tous les sex'perts

[CONCOURS]
Vu le sujet abordé par ton blog, on doit déjà te remercier de nous faire partager ton vécu et tes sentiments. Selon nous et en te lisant, il y a 2 types d'infidélités, la “volontaire” et celle “par dépit lié à un manque de communication”. Tel que tu l'expliques dans tes témoignages, tu as plutôt affaire au second type et pour certains, tu as même été “utile” pour la suite de leur vie de couple.
Pour commencer, parle-nous un peu de toi ?

L'autre femmeIl y aurait tant de choses à dire... Ce que vous devez savoir, c'est que je ne suis pas une pute ni call-girl d'ailleurs. Je côtoie des hommes mariés, en couple, des infidèles, des célibataires, des libertins parfois aussi. En l'affichant, j'ai conscience que l'on va me juger, ce n'est pas important. Ce qui est important c'est que vous compreniez pourquoi je le fais, mais surtout pourquoi je vous en parle, pourquoi je l'expose sur un blog. Fréquenter ces hommes est une question de plaisir, de volupté, de fantasmes, de facilité, d'érotisme, de séduction, de pouvoir aussi parfois... Ma façon de les voir, de les comprendre, d'aborder ces amants et de ressentir ces relations a évolué au fil des mois, mais j'assume... Si je parle de tout ça, c'est aussi parce que je voulais donner ma version des faits. Ces infidèles ne sont pas tous pareils, loin de là, j'ai rencontré de nombreux profils et je voulais les exposer. Parler de leurs mal-être, leurs confessions, leurs raisons, bonnes ou mauvaises. Mais aussi parler de moi, l'autre femme, la putain, le divertissement, le cadeau, la confidente.. De ce que je comprends, ce pour quoi je compatis et ce que je conseille ou réprimande. Je suis également tellement de profils pour eux qu'il fallait que pour une fois, une "maîtresse" parle. Je dévoile beaucoup... De mon cul à mon âme en passant par mon coeur qui a subi aussi. C'est tout ça le blog de "l'autre femme".

L'infidèle, l'amant, la maîtresse sont une personne que l'on côtoie sans la voir, on se base sur l'imaginaire collectif et l'image que les films nous en donnent. Es-tu une personne comme les autres ?

L'autre femmeOui je suis une personne tout à fait comme les autres. Assez extravertie, mais ça, c'est mon caractère. Je l'étais même avant de fréquenter des infidèles. Les films nous apportent souvent la vision de la maîtresse que j'avais au début, la parfaite, l'image de la débauche, en bas et talons, toujours impeccable, celle qui est à disposition. Ou la psychopathe version "Harcèlement" ou "Liaison fatale". Non, je suis une femme ordinaire qui a des envies, qui cherche sa place, qui veut vivre des expériences de plaisir et de belles rencontres. Tout simplement.

Te considères-tu utile pour les couples ? La maîtresse telle que tu te présentes peut-être elle être parfois assimilé à une psy qui passe à l'action pour le bien de son “patient” ?

L'autre femmeUn jour, j'ai vu un reportage sur les prostituées. Certaines "anciennes" disaient que beaucoup d'hommes aimaient parler, en avaient besoin, leur faisaient des câlins, des déclarations, leur demandaient conseil pour le sexe avec Madame... C'est idiot, mais sans être payée, parfois je suis dans la même situation. En tant que maîtresse, je suis la femme de l'ombre, celle que l'on cache, mais qui voit tout, tout ce que le reste du monde "correct" ne voit pas de son amant. L'infidélité permet de se libérer, et l'esprit aussi, pas que le corps. La principale cause d'infidélité n'est d’ailleurs pas le sexe comme on peut le penser. Je ne suis pas psy, mais j'ai toujours eu un regard sur les gens, j'adore essayer de comprendre comment ils fonctionnent, ce qu'ils vivent. Chez mes amants aussi. J'ai effectivement eu des maris infidèles qui ont fait lire des articles de mon blog à Madame, des femmes qui ont fait lire mon blog à leurs amants (des infidèles), des amis qui ont conseillé mon blog à d'autres, etc. Il n'y a pas de vocation à aider les gens sur mon blog. Juste raconter, partager ce que j'observe, entends, ressens, vis. Ce que ces hommes partagent et vivent aussi. Il n'y a pas de notion de jugement, pas de bien ou de mal. Alors parfois mes textes font écho aux expériences d'autres personnes et ça les aide à résoudre des problèmes ou à réfléchir. C'est au moins ça de gagné. Je mets des mots sur des situations que la société planque depuis trop longtemps, se voiler la face c'est refuser d'évoluer. Au moins certains essayent pour chercher comment être heureux. Quelque soit la méthode, infidélité ou pas.

Le site existe depuis mars 2014, mais comment est-il né ? L'idée remonte à plus loin ou un matin, tu t'es dit “tiens si je laissais une trace de ce que je vis, les autres en profiteraient” ?

L'autre femmeComme expliqué dans mon article "ménage de printemps d'amants", l'idée est venue après mon histoire avec un amant (j40) et mes débuts sur Gleeden. Je voyais tellement de choses chez les hommes que je rencontrais, des profils, des approches, des expériences, des vies, des raisons si différentes les unes des autres qu'il fallait que j'en parle. J'ai toujours adoré lire et écrire alors j'ai cherché des livres et blogs sur l'infidélité, mais je n'ai quasiment rien trouvé sur les femmes dans mon cas. On parlait des femmes trompées, des hommes infidèles (avec des clichés hallucinants), du mariage, de ce qu'il fallait faire, des call girls/putes... Mais jamais du point de vue de la maîtresse, la célibataire, l'autre femme. J'ai donc écrit pour parler de moi, et d'eux. Et avec le temps, j'ai de plus en plus envie qu'un jour ça en devienne un livre !

Qu'est-ce qui t'inspire à écrire sur le sujet en dehors du témoignage de ce que tu vis ?

L'autre femmeLe fait qu'il y ait peu de sources sur le sujet justement. Je pense que nier le fait que ces pratiques existent et ne suivent pas forcément les idées reçues qu'on a est une erreur. J'ai tendance à penser qu'exposer à la lumière est la meilleure façon pour les gens d'accepter les différences et de se poser des questions. J'ai beaucoup de gens autour de moi qui fuient la réalité, qui n'osent pas remettre certaines choses en question. Je trouve ça dommage, car j'ai peur pour eux qu'ils regrettent un jour, qu'ils passent a coté de certaines choses, qu'ils se réveillent a 50 ans en se disant qu'ils ont perdu 15 ou 20 ans dans une situation qui ne leur convenait pas vraiment, mais qui "allait quand même au quotidien"... Et passent a coté de leur bonheur. Le but n'est pas de tout remettre en question, le but est juste de ne pas avoir peur de se poser des questions. Mieux se connaître est la clé du bonheur, je pense.

Il y a peu de sites sur le sujet, alors qu'à l'inverse des sites comme Gleeden ont rendu la pratique “courante” et “actuelle”, qu'elle est la raison à ton avis ?

L'autre femmeJe pense que les gens ont encore honte et peur de s'afficher en infidèle. Ce qui est totalement compréhensible. Honte parce que c'est une pratique condamnée par la société. Si avant on trouvait presque normal qu'un homme ait une maîtresse et une femme, aujourd'hui on défend la véritable implication dans un mariage. On sait que rester 30 a 50 ans avec la même personne est de plus en plus rare, donc on estime qu'il faut faire des efforts pour vivre la période de mariage (plus courte) sans accroc. C'est un jugement de la société, mais aussi personnel, on a été élevé comme ça, nos parents nous ont conditionnés à tout faire pour sauver notre mariage, notre couple, avant de déconner ou de divorcer par "solution de facilité".
Pour la peur, c'est celle de se faire pincer. Sur le web, on s'expose, tout le monde peut être lié à tout le monde. Le cercle est petit, les sites se viralisent, se communiquent a d'autres. Si avant il fallait être prudent pour ne pas ramener de cheveux blonds sur la veste, de traces de rouge à lèvres, de ne pas se retrouver dans des lieux potentiellement fréquentés par des connaissances, aujourd'hui il faut aussi faire attention aux mails, aux SMS, aux messages sur les réseaux sociaux... Exposer ses aventures d'infidèle ou de maîtresse sur un blog ou un réseau social c'est accepter de prendre un risque calculé ou inconscient.

Que penses-tu justement de cette mise en lumière d'un phénomène qui restait caché jusqu'à maintenant ? Certains disent qu'Internet a rendu à la fois plus simple et plus compliquée l'infidélité, car on peut tout savoir sur l'autre facilement de nos jours ?

L'autre femmeInternet n'est qu'un moyen qui peut effectivement faciliter les rencontres, augmenter les choix possibles, permettre la discrétion... Mais c'est aussi un outil traître qui offre des infos sur nous qu'on ne soupçonne pas. Une de mes copines est aussi la maîtresse d'un homme marié, elle est ami avec lui sur Facebook et like ses posts, photos... Même de famille. Personnellement je trouve ça glauque de regarder les photos avec Madame et les enfants quand on est celle de l'ombre, le divertissement. Pour moi la séparation des deux mondes est importante.

Tu écris pour le plaisir, tu nous expliques tes joies et tes peines, mais qu'est-ce qui t'incite à continuer ? Tu en découvres tous les jours sur l'être humain et tu penses que le monde doit le savoir ? C'est devenu indispensable pour toi, pour décompresser et tu veux répondre à ton lectorat ?

L'autre femmeJ'avoue qu'avec ce que je découvre tous les jours sur les hommes, ça donne parfois envie de changer de planète ;-) La nature humaine n'est pas toujours belle, on le savait, mais si je ne juge pas, j'ai parfois de sérieux coups de gueule ou grincements de dents. Mais d'autres fois, les joies et les belles surprises contrebalancent. Même dans certaines déceptions ou dans mon "malheur" avec R32, j'ai eu d'excellents moments que je suis contente d'avoir vécu. C'est aussi pour ça que je veux en parler. Tout n'est pas tout blanc ou tout noir, je dévoile quelque chose, des personnes, des comportements, des pensées, que l'on planquent gentiment d'habitude dans l'ombre. Plus je publie, plus je reçois des témoignages, c'est idiot, mais je trouve ça génial d'offrir une tribune ou simplement un "réconfort" a certaines personnes qui se posent autant de questions que moi, qui vivent certaines choses, qui veulent en parler. C'est comme un psy finalement. Il n'y a qu'à votre psy que vous confiez les problèmes, les choses dont vous avez honte, ce qui vous tracasse... Et le psy est là pour vous aider a réfléchir, à concentrer vos pensées...

A titre personnel, en parler, écrire, raconter, dévoiler, est un exutoire aussi.

Sur ton blog, tu abordes tous les sujets, est-ce que la maîtresse répond à un fantasme de l'homme marié ?

L'autre femmeJe pense que les hommes ont toujours été des chasseurs depuis la Préhistoire, c'est dans leur nature d'envisager différentes possibilités, des plans B, C… Par sécurité, par survie, par évolution. Ce n'est pas péjoratif, au contraire. Nous avons hérité de nombreuses caractéristiques de l'homme et la femme des cavernes, il ne faut pas le nier, c'est dans nos gênes. Si la façon d'aborder tout ça a radicalement évolué au fur et à mesure des années, c'est bien la société, les religions et la vision de ce que doit être l'amour et un couple qui a conforté l'image de la fidélité d'aujourd'hui. Désirer quelqu'un d'autre c'est mal, voilà ce qu'on nous enseigne. L'amour unique. Aujourd'hui encore on entend que fantasmer sur une autre femme est mal… Comment voulez-vous empêcher un fantasme, un rêve, une envie ? Honnêtement… Passer à l'action OK, ça, on peut le contrer, mais bloquer l'esprit, c'est contre nature. C'est pour ça que pendant des siècles nous n'avons parlé que des maîtresses de ces messieurs et peu des amants de ces dames. On nous a fait croire que les femmes n'aimaient pas spécialement la volupté, la luxure, le sexe, l'infidélité… Que la morale et les sentiments très à fleur de peau des femmes les empêchaient d'être prédatrices, de mater d'autres hommes, d'avoir envie d'autres hommes que leur époux. Après tout, monsieur offrait sécurité, toit, famille, argent, que fallait-il de plus aux épouses pour être heureuses ? Et puis les années ont passé et on a découvert que les femmes avaient des amants, qu'elles aussi aimaient le sexe. A savoir si elles se sont libérées ou si elles se sont adaptées à vivre les relations “comme les hommes” pour survivre, c'est une question que j'aime souvent poser. Mais dans tous les cas, la maîtresse a toujours été un fantasme pour les hommes mariés oui. C'est le plan B, sans forcément l'envisager concrètement, mais ça reste l'idée, le fantasme, la débauche, celle qui n'a pas de limite, qui veut tout, qui peut tout. On pourrait passer des heures sur ce sujet ;-)

Demain, tu te vois écrire un guide destiné aux femmes mariées ou créer un nouveau genre de littérature comme le Momy porn ?

L'autre femmeNon, car je serais moralisatrice, ce n'est pas le but et je n'ai surtout pas les compétences pour le faire. A la limite ce seraient des “conseils de femme à femme”, mais je vois difficilement une femme mariée prendre conseil auprès d'une autre femme qu'elle ne connaît pas, qu'elle juge forcément comme une “putain” de coucher avec des hommes mariés. Déjà qu'auprès d'une amie ou d’un thérapeute ce n'est pas toujours évident… Il est vrai que je fais quelques articles “conseils à Madame” sur le blog, parce que parfois ça me démange trop. Il y a des points de frustration qui sont récurrents chez mes amants ou les infidèles qui me parlent, et je me dois d'en parler parce que j'ai un avis dessus. Et que par expérience, cet avis ou cette réflexion a porté ses fruits auprès de plusieurs couples de ma connaissance. Il n'y a pas de solution miracle, chaque couple est différent, chaque problème de couple est différent, le cas par cas doit toujours l'emporter sur la généralisation. Mais je veux au moins provoquer la réflexion, pousser à la communication, ce qu'on oublie souvent en couple après des années...

Pour revenir à ces amants, font-ils avec toi avant tout, ce qu'ils ne font pas chez eux ?

L'autre femmepas toujours. Il y a deux types de catégories. Ceux qui prennent une maîtresse pour la débauche, le sexe et la réalisation des fantasmes… et ceux qui veulent plus que ça, qui recherchent la passion au sens plus large. Si au début je m'attendais à ce qu'on me demande des fantasmes fous, des positions pas possibles, des lieux insolites, des déguisements, etc. (ce qui me faisait un peu peur) je me suis vite rendu compte qu'au contraire, beaucoup recherchent simplement un plaisir partagé. Du moins la majorité. Certes je ne peux pas nier que si vous accordez une sodomie ou la réalisation d'un fantasme à un homme marié (que Madame lui a toujours refusé ou à qui il n'a même pas osé poser la question), il en sera très très reconnaissant ; je peux surtout dire qu'ils recherchent une connexion. Le fantasme de la petite amie, de la passion, de la maîtresse frivole et créative. Ils souhaitent retrouver ces longues heures de sexe, d'intimité, d'envies du début. Vous devez être la putain et l'amie, la petite-amie et la vicieuse, la psy et la femme. Ils recherchent avant tout une femme libérée, qui assume. Une maîtresse a ce pouvoir plus facilement qu'une femme mariée depuis 10 ans et qui doit tenir un certain rôle au quotidien auprès de son mari et de sa famille. La maîtresse restera souvent la maîtresse, c’est rarement une étape préliminaire pour devenir la femme officielle. Ou sinon les sentiments s'en mêlent et là, c'est une autre évolution, une autre histoire !

Comment expliques-tu le manque de communication dans le monde hyper connecté actuel ? On a l'impression, que bien que les médias, la publicité nous vendent du porno chic partout, que Sex and the city ont marginalisé le sex-toy, tout cela reste tabou et que l'homme va le chercher ailleurs que chez lui, car il ne sait pas l'exprimer.

L'autre femmeNon je ne suis pas d'accord avec le fait que la démocratisation du sexe a rendu la communication plus difficile dans les couples. Je pense que c'est surtout la perte de repères des genres qui est en cause. Avant l'homme avait une place et un rôle bien définit la femme aussi. Puis nous, sexe féminin, sommes entrées en guerre, avons montré notre pouvoir, réclamé nos libertés, affirmé notre Valeur. Aujourd'hui, beaucoup d'amis (hommes) à moi avouent dans un murmure, être paumés face aux femmes. Ils les veulent fortes et fragiles. Pas trop fortes, car ils ne savent plus ce qu'ils peuvent leur apporter, et pas trop fragiles, car ils ont autre chose a faire que de gérer l'hyper sensibilité. Si si, c'est ce que j'entends ;) Nous gagnons des salaires intéressants (bien qu'encore inférieurs dans de nombreux domaines), nous nous affirmons sexuellement, nous gérons les enfants, nous sortons avec les copines, nous supportons des équipes de sport, nous savons faire la cuisine et nous avons toujours l'unique pouvoir de procréer. Quant aux hommes, on leur demande d'être plus en phase avec leur sensibilité, leurs émotions, de faire le ménage, de participer au quotidien des enfants, de prendre soin d'eux sans être trop efféminés, de ne pas rentrer à 22h du boulot, de ne pas gueuler plus fort que nous... Beaucoup sont perdus. Et beaucoup de femmes aussi sont perdues. Nous sommes dans une nouvelle phase de communication entre Mars et Vénus finalement, ça prendra plusieurs générations avant d'être plus équilibré. Le sexe ayant toujours été au centre du monde, c’est le moyen par lequel on essaye de trouver des solutions, des portes de sortie, des nouvelles méthodes de vies. C'est pour ça qu'on parle de plus en plus de ménage à 3, de polyamour, de libertinage, d'échangisme... Que de l’infidélité pure.

Quant à “Sex and the city”, j'aurais beaucoup de choses à dire sur cette série, je ne lui dirais jamais assez merci ;)

En te lisant et en écoutant Claire Depray, on a l'impression que l'homme que tu fréquentes vient vers toi pour trouver ce qu'il pourrait déjà avoir avec sa femme, mais qu'il n'ose pas demander et qu'elle n'ose pas proposer. Ce manque de communication peut-il évoluer selon toi et tes échanges ?

L'autre femmeC'est aussi une question d'image. Beaucoup d'hommes ont peur de confier leurs fantasmes sexuels à Madame par crainte qu'elle le prenne pour un pervers, ou à montrer leur besoin de câlins ou de complicité de peur de passer pour un sensible et un faible. Oui, c'est encore bien plus fréquent qu'on ne le pense, quand j'entends les confidences de mes amants ou amis masculins. A contrario, beaucoup de femmes n'assument pas leur sexualité, leurs envies. Et par souci d'image pour leur mari ou leur rôle de mère dans la société, elles cachent, refoulent leurs désirs. Il ne manquerait plus que leur mari ou leurs copines les prennent pour une "putain qui aime le sexe"... Moi qui croyais qu'au contraire la personne à qui on pouvait tout dire était le complice de plusieurs années, ça s'avère beaucoup plus complexe que prévu. Je pense qu'il y a un souci de confiance. En soi ou en l'autre. Inconscient. On a peur de dévoiler le plus profond de nous, on pense qu'on est différent à vouloir ça. C'est aussi pour ça que c'est important de voir fleurir des blogs tels que celui de Lilou Libertine, une femme qui assume librement ses envies sexuelles et amoureuses et a trouvé son équilibre sans être infidèle. On se rend compte qu'on n'est pas seule à vouloir ça, a penser ça...

À propos de fantasmes, je sais que tu aimes bien classifier, quel est le top 3 selon tes expériences ?

L'autre femmeBien qu'il ne soit pas demandé tout de suite (il arrive dans les conversations au fil des semaines), le threesome avec une autre femme est le fantasme le plus attendu et désiré de ces messieurs mariés. Et contrairement à ce que je pensais, le but n'est pas de “baiser” deux femmes en même temps, voire d'en baiser une nouvelle, mais bien d'assister au fantasme lesbien par excellence, de voir deux femmes se toucher, caresser, lécher, se faire plaisir, assister au spectacle à quelques centimètres puis être invité à participer, à être le seul “mâle” à leur donner du plaisir ensuite. Mais le tout premier, vraiment demandé est simplement… la sodomie. Eh oui. Apparemment, beaucoup de Madames n'aiment pas ou ne l'ont jamais pratiqué, ce qui est un vrai regret pour ces hommes. Pour le troisième fantasme, c'est assez variable, je dirais que les lieux insolites ressortent le plus. Les rejoindre à leur bureau, dans une ruelle, dans un cinéma… Les demandes sont variables, mais en gros, c'est le fantasme de la situation insolite, de la surprise qui les excitent.

Est-ce que le sujet “Cinquante nuances de Grey” est parfois abordé avec toi ou ces hommes restent timides ?

L'autre femmeNon très rarement. Si l'envie d'attacher, d'être plus sauvage et les fessés restent un fantasme chez les hommes, le livre/film n'est jamais ressorti dans les conversations. Et vu la qualité survolée des fantasmes dans la saga, ce n'est pas étonnant. Dans la vie réelle, on parle de vrai sexe, de vraies envies. Pour ce qui est de la timidité, c'est un autre sujet. Certains se lâchent, d'autres attendent que je les pousse, que je les motive pour savoir s'ils peuvent le faire, s'ils en sont capables, si je suis d'accord, s'ils assument aussi d'être plus sauvages. Aborder son côté sombre, ce n'est pas si facile...

Comment expliquer tout ce temps passé avec toi, cette fougue dans leur message, cette disponibilité, en fait tout ce qu'ils ne sont pas capables d'offrir à celle qu'ils aiment ? Est-ce lié à l'âge et au temps passé selon toi ?

L'autre femmeC'est amusant, car je ressens du jugement et presque du dégoût envers ses hommes quand je lis ta question. Tu dis qu'ils ne sont pas capables... Mais qui te dit qu'ils n'ont pas essayé maintes fois, qui te dit que le souci ne vient pas aussi de Madame ? Parce qu'elle ne trompe pas, elle serait innocente ? Je ne pense pas. Un problème de couple touche et implique les deux. A part quand vous avez épousé un collectionneur, un queutard. Pour le reste les torts sont partagés. Ces hommes sont lâches oui, égoïstes aussi d'une certaine façon, mais ne sont pas forcement entièrement coupables. Je ne défends pas, je veux juste contrer l'idée reçue.

Pour ce qui est de justifier le fait qu'ils m'offrent tout ça à moi et non à leur femme, c'est aussi parce que c'est plus facile. Je suis la bulle d'air, le divertissement, la nouveauté, la frivolité, le renouveau d'un homme. Ma nature très passionnée, vivante et humaine aide aussi à ce qu'on s'attache à moi, ce qui entraine leur fougue, leur motivation. Finalement une relation de couple est comme un travail, sans motivation tu t'enfonces dans le quotidien et te reposes sur tes acquis. Moi je suis comme un nouveau collègue qui vient booster l'équipe, un nouveau projet séduisant, une restructuration bénéfique... Madame, elle, est le job régulier et rassurant, on sait déjà tout faire, il n'y a plus de challenge. Si on veut mixer les deux, il faut le vouloir, des deux côtés. La motivation, le renouveau, le changement peut passer par le sexe, par de nouveaux projets de couple/famille, etc.

Un conseil pour ces futures femmes dont le mari ira voir ailleurs par erreur ? Quelle est la tenue idéale dont ils raffolent tous sans oser le dire à moins comme le dit Maïa, qu'elles prennent soin d'elles avant tout ?

L'autre femmeJe n'ai pas spécialement de conseils à donner, c'est du cas par cas. Certains hommes deviennent infidèles pour le sexe, pour la réalisation de fantasme, pour un autre esprit et ne pas parler du quotidien et des gosses toute la journée, pour retomber amoureux, pour sentir qu'ils plaisent, etc. Je conseille surtout de ne jamais couper la communication et de ne pas s'assoir sur un problème trop longtemps. Car si nous, esprit féminin, avons tendance a remettre une gêne sur le tapis régulièrement pour en parler et trouver une solution, un homme aura tendance à en parler une ou deux fois max. Rembarrez-le et il se ferme, vous penserez que ce n'était pas grave, mais lui peut ruminer et trouver une autre solution : l'infidélité. Oui c'est lâche, oui c'est moche, oui c'est égoïste. Mais c'est comme ça. Vérifiez régulièrement les envies de l'autre, créez des moments propices aux confidences, sans jugement, des moments d'intimité (sexe ou non), de partages réels... C'est une des choses qui peut éviter ou retarder l'infidélité. Je ne donne que des conseils généralistes à Madame sur le blog, car ce n'est pas le but d'être moralisatrice, comme dit dans une question plus haut. Mais encore une fois, il n'y a pas de recette magique, chaque couple est différent.

Tu parles de ton blog à certains de tes amants et même parfois ils y participent, mais comment le prennent-ils la première fois que tu leur en parles ?

L'autre femmeAucun n'y participe en terme d'écriture du moins. Parfois quelques idées viennent d'eux. Récemment M33 m'a dit “ouf, je ne suis pas celui qui a pris le plus cher dans ton article du ménage de printemps”. Quand je leur en parle, je précise toujours qu’il n'y a aucune info précise sur eux, pas de nom, métier, signe distinctif. Juste leur initiale de prénom avec l'âge. Parfois même l'êge est celui de l'année dernière, ou celui de cette année, le chiffre est celui qui date de mon moment de rencontre avec eux. G36 adore le graphisme du blog, il me dit souvent qu'il est beau, qu'il donne envie. Il aime les photos. R28 m'avait confié se caresser sur mes textes parfois. R32 me donnait souvent son avis sur la “profondeur” des textes, des fantasmes, l'équilibre entre la réflexion et l'érotisme, il sait à quel point j'ai envie de publier ce blog un jour en livre. Aujourd'hui, il ne souhaite plus trop le lire, mes aventures avec d'autres sont douloureuses pour lui. De plus, tous mes amants ne sont pas au courant et n'ont pas forcément leur place sur ce blog. J'essaye juste de préserver un maximum leur identité, et ils me font confiance pour ça :)

Même en restant cachée, abordes-tu le sujet avec ton entourage pour en observer leur réaction et les contre dire ?

L'autre femmePlusieurs personnes de mon entourage connaissent certaines de mes aventures, notamment le fait que je sois tombée amoureuse d'un homme marié. D'autres connaissent aussi l'existence du blog et du Twitter, certains le lisent d'ailleurs. Des amis en couple sont également au courant de certaines de mes aventures, je partage ma vision des choses avec eux comme sur le blog. Notamment pour deux couples d'amis que certains “conseils” ou du moins réflexions/discussions ont un peu aidé. Un point de vue extérieur est toujours différent et plus objectif que quand on voit ses problèmes de couple au quotidien sans trouver de réelles solutions ou d'idées pour que ça change. Les débats se font parfois aussi, je n'ai pas la science infuse, juste mon expérience, mon observation, mes idées, mes avis… que j'assume, dans tous les cas.

Merci d'avoir répondu à nos questions avec autant de sincérité comme on a plaisir à le voir sur ton site

Interview réalisée en mai 2015

Tous les sex'perts

Pose ta question, échange avec Je suis l'autre femme

  • Sois la bienvenue parmi les Sex'perts de ComLove, mon amie :)

Créer un compte blog

Des milliers de personnes ont commencé à pimenter leur vie,
et vous ?

Voir une partie en cours

Il est déconseillé d'utiliser un email professionnel et fortement conseillé d'utiliser une adresse email qui ne contienne pas votre nom et prénom. Il est inutile de mettre une adresse qui n'existe pas ou qui ne vous appartient pas, vous n'irez pas plus loin.

Merci de nous rejoindre.

Ce compte n'est pas destiné à jouer, mais à participer aux débats et à consulter le site comme un joueur.

Il ne sera pas nécessaire d'inviter une autre personne.

L'adresse email est obligatoire pour se connecter au site. Cette adresse email est déjà utilisée. Tu n'as pas validé ton compte, regardes dans ta messagerie.

Lire les conditions générales d'utilisation et la charte des données personnelles

Valider votre email

Vérifiez dans vos spams (courrier indésirables) si notre email n'est pas dans votre boite de réception
  1. Vous allez recevoir un email pour confirmer cette adresse email,
  2. Un lien présent dans cet email vous ramènera ici,
  3. Complétez votre inscription et invitez l'autre personne à vous rejoindre,
  4. Dés que votre invité a validé son compte, vous pouvez commencer.

A partager sans modération